mercredi 5 août 2015

Le jardinier masqué #4 : Katell


Aujourd'hui on retrouve Katell notre jardinière masquée ou plutôt cachée... une fois n'est pas coutume mon cerveau est resté en vacances... et le masque aussi!

Où vis-tu?
Dans une petite maison à Bagnolet.

 Quel espace végétalises-tu?
Un jardin prolongé par une terrasse d'environ 60m2.


Quelle est ta profession?
Documentaliste.

 Enfant, vivais-tu en ville ou à la campagne? Avais-tu un jardin?
Je vivais dans une maison à la campagne et j'avais un jardin.



Depuis quand jardines-tu?
Depuis que je suis arrivée à Paris, il y a 18 ans environ, je ne jardinais pas avant.

Comment t'es venue cette passion?
Arrivée à Paris, j'avais besoin de nature, je ne m'en rendais pas compte avant cela faisait partie de mon quotidien. J'ai commencé à fleurir mes fenêtres, puis celles des autres, celles de mes amis, de mes voisins...

Que te procures le jardinage?
Cela m'apaise énormément

Parles-tu à tes plantes?
Non.



Ressens-tu le besoin de te ressourcer régulièrement aux environs de Paris, par exemple de faire des balades en forêt ou à la campagne le weekend?
Je vais en forêt promener mon chien 3 fois par semaine mais j'ai besoin d'aller me ressourcer à la campagne, environ toutes les 6 semaines...

Quel est ton type de vacances favorites?
Une maison remplie d'amis. 

Ton prochain voyage?
Direction le Pays Basque... dans une maison remplie d'amis!

Qui s'occupe des plantes en ton absence? As-tu un système d'arrosage?
Les voisins... je n'ai pas de système d'arrosage... 



Quelles sont tes plantes favorites ?
Les gauras, les pavot de Californie, j'aime bien les plantes éphémères

Quel style de jardin aimes-tu? 
 Les jardins de curé. 

Où trouves-tu tes plantes?
Un peu partout... en jardinerie sur Paris ou sur internet, en pépinière en province mais aussi au cours de mes balades, dans les jardins, dans des marchés aux fleurs... 

As-tu une adresse favorite?
Le site internet Promesse de fleurs.

Quelle est ta dernière acquisition pour ta terrasse?
Un potager à étages.

Quel budget annuel consacres-tu au jardinage?
Un gros budget! En matière de jardin, je suis un peu acheteuse-compulsive! 



Quels sont tes conseils de jardinage?
Regarder quotidiennement ses plantes, on peut ainsi déceler rapidement si il y a un problème . 

Quel type de produit utilises-tu?
Peu de choses... Je mets de la corne broyée et du sang séché à chaque intersaison (printemps et automne) et de la bouillie bordelaise pour lutter contre la cloque... Sinon tout est manuel, j'enlève les pucerons au jet d'eau (un puceron à terre ne remontera jamais sur la plante), je mets les escargot dans la rue et j’écrase les chenilles.

Ton plus gros "ratage"?
La cloque dans mon brugnonier, cet été, j'ai traité trop tard... Sinon j'ai perdu un figuier en le mettant en pleine terre.



Où puises-tu ton inspiration?
Je feuillette des revues comme "l'ami des jardins"... Mais surtout j'observe tous les jardins que je croise!

Ta plante totem?
Le Gaura.

samedi 27 juin 2015

Sous les Fraises


Le mois de juin, c'est la période des Fraises... mais aussi la période de la fête de l'école, des spectacles de musique et de danse, des inscriptions aux activités pour l'année prochaine... Et cette année l'anticipation est particulièrement délicate car nous rajoutons une entrée au collège et mon inscription à l'école nationale supérieure du paysage de Versailles... Saupoudrons le tout d'un nouveau dégâts des eaux avec effondrement du plafond... et me voilà mure pour un burn-out!


Je n'ai donc pas vraiment trouvé le temps de vous parler de Sous les fraises... mais maintenant que je sors un peu la tête de l'eau, je vais tenter d' y remédier.
Projet présenté par l'association française de culture hors-sol lors d'un appel à projet "Végétalisations innovantes" de la ville de Paris en 2013,  Sous les Fraises a vu le jour il y a quelques semaines au dessus des Galeries Lafayette


Sur une surface de 500m2 au sol, une véritable exploitation agricole verticale de 1000m2 se déploie face à l'opéra Garnier, petits fruits, fleurs comestibles et herbes aromatiques made in Paris!


Ici pas de terre, ni d'engrais minéraux comme dans la cultures hors-sol classique mais la reproduction d'un écosystème complet qui prendra vie sur un feutre de laine et de chanvre, mis au point par l'équipe de Yohan Hubert, ingénieur agronome et fondateur de sous les fraises. 
Aucun pesticide, aucun désherbant et aucun engrais chimique ne sera utilisé dans l'exploitation. Biodiversité, utilisation de substrat crée à base des déchets de la restauration (sorte de compost... mais plus technique...), recyclage de l'eau d'irrigation seront les maitres mots de cet écosystème en perpétuelle évolution.... Et pour la pollinisation, 3 ruches ont dues être installée, en urgence, à proximité immédiate de la "ferme" car les abeilles de l'opéra n'ont pas voulu faire le voyage jusque là!


Et coté pollution, sont-ils bons ces produits? J'ai bien eu l'air maligne lorsqu'en commentaire de ma photo instagram je reçois "des fraises polluées... non merci!" Mais oui pourquoi je ne l'ai pas posée cette question... Elle est toujours en mémoire cette étude allemande de 2012 montrant que les légumes cultivés au coeur des villes (Berlin en l'occurrence) et particulièrement près des zones de trafic routier, sont dangereusement chargés en métaux lourds... 
Mais j'ai trouvé la réponse à ma question non posée (enfin je crois, attention cela vulgarise sec!): C'est à priori par les racines que les plantes captent la pollution. Alors que la terre stocke et accumule ces polluants, cette technique d'agriculture (sans terre) irriguée en circuit fermé soumettrait donc moins les légumes aux pollutions. Quant aux métaux lourds, ils ne peuvent monter jusque là! Des études ont été menées à Grenoble et révèlent des taux de polluants bien inférieurs aux normes d'agriculture biologique.
Pas de certification AB en revanche car la législation ne peut à ce jour, l'appliquer à la culture hors-sol.


Cette exploitation est la première réalisation du genre, la société souhaiterait à terme pouvoir fonctionner comme une coopérative en créant un réseau de fermes urbaines alliant ainsi la végétalisation de nos ville (amélioration de la qualité de l'air et rafraîchissement) et la création d'alimentation de haute qualité.

On ne peut que dire bravo et bon vent à l'équipe de Sous les Fraises!

vendredi 26 juin 2015

La Playlist de Daï #9 : Voilà l'été!

©PauleHautefort-1000LIeux-2015

Hello, 
Après une considérable absence sur le blog due aux impondérables du mois de Juin... me voici de passage pour fêter l'été avec une nouvelle playlist de Daï! 
Let's the music play! 



Retrouvez les actus de Daï sur sa page Facebook et plus de Playlist sur son profil Spotify.

samedi 6 juin 2015

Jardins Jardin...


Ce weekend rendez-vous aux Tuileries pour faire le plein de verdure! 
Que vous ayez un jardin ou non... Jardins jardin est le RDV parisien des amateurs de mises en scènes végétales...
Alors, suivez le guide!

J'ai eu l'opportunité de découvrir la manifestation jeudi au petit matin et d'être jury pour le prix "Haviland" de la presse...
Notre défi : élire la terrasse ou le balcon de l'année... 
Et le vainqueur est: Le pack! 
Jeune collectif de "créateurs, artisans, paysans et ingénieurs", le pack propose des solutions d'aménagement de jardins s'adaptant aux problématiques urbaines, vis à vis, espaces réduits,... Ambiance "upcycling" et fleurs sauvages... Il y a de belles idées au balcon!

©PauleHautefort-1000Lieux

le Jury a souhaité mettre en avant le projet de Mathieu Eymin utilisant le bois brulé (issu de la menuiserie solidaire) comme alternative aux essences exotiques... 
Gros coup de coeur aussi pour cette terrasse signée de l'italienne Federica Lodico Rivetti... pas besoin de commentaire.. laissons nous enivrer par la poésie des lieux...

©PauleHautefort-1000Lieux

Toujours beaucoup de poésie du coté de la cabane polypode réalisée par de la plume à la bêche (lauréate du concours de l'innovation jardins jardin et des victoires du paysage en 2014) audacieux tressage de végétaux et de métal rouillé...

©PauleHautefort-1000Lieux

Et du coté des grands jardins... C'est le "Jardin Noir" de Pierre-Alexandre Risser (que vous avez récemment rencontré sur 1000 lieux) qui remporte le prix "Daum" de la création paysagère... Magique...

©PauleHautefort-1000Lieux

"l'Eau du bonheur", le jardin d' "Extérieurs Design" signé Didier Danet, subtil mélange de design et de pièces anciennes... à l'instar de cette vielle roue viticole qui servait à rincer les bouteilles... Je suis là aussi tombée sous le charme... 

©PauleHautefort-1000Lieux

Une pièce en plus... chez Jardiland... 

©PauleHautefort-1000Lieux

"Mon jardin & Ma Maison" et les "Fermes de Gally" proposent des solutions concrètes pour tendre un vers une ville nourricière... 

©PauleHautefort-1000Lieux

Ainsi s'achève ma visite.... j'espère vous avoir donné envie de vous rendre ce weekend aux Tuileries, vous y découvrirez bien d'autres jardins et terrasses... Vous pourrez aussi faire votre plein de végétaux et même chiner quelques pièces sur le village vintage des puces de saint Ouen.... 

En résumé... une partie de campagne sans quitter Paris! 

mercredi 3 juin 2015

Le jardiner masqué #3 : Léa


Où vis-tu?
Dans un appartement au dernier étage d'un immeuble atypique en céramique dans le 18ème arrondissement de Paris.

 Quel espace végétalises-tu?
Ma terrasse plein ciel.



Quelle est ta profession, de nouveaux projets professionnels?
Directrice Artistique Digital mais j'aimerai me réorienté vers le Design d'objet après avoir suivi une formation en ébénisterie à l'école Boulle, en cours du soir pendant 2 ans. 

De combien de personnes est composé ton foyer?
1 personne

 Enfant, vivais-tu en ville ou à la campagne? Avais-tu un jardin?
Je vivais dans un lotissement et nous avions un jardin entouré de chênes. 

Depuis quand jardines-tu?
Depuis la première balustrade qui a supporté mes jardinières! Il y a environ 10 ans.

Comment t'es venue cette passion?
J'ai toujours vu ma mère chiper des boutures quand nous nous promenions et faire des petits tas de mauvaises herbes dans notre jardin, ça agaçait mon père d'ailleurs! En arrivant à Paris, j'avais besoin de retrouver mon petit coin de verdure, ma soeur a fait une formation de paysagiste et je lui demande souvent conseil.  


  Que te procures le jardinage?
J'aime regarder les plantes pousser, c'est très apaisant, mettre les mains dans la terre permet de se déconnecter. 

Parles-tu à tes plantes?
Oui! je sais... C'est ridicule! 

Ressens-tu le besoin de te ressourcer régulièrement aux environs de Paris, par exemple de faire des balades en forêt ou à la campagne le weekend?
Pas particulièrement, j'ai la chance d'avoir ce coin de verdure où je passe de longs moments, même par mauvais temps. J'aime quand même retourner en Bretagne, d'où se je suis originaire, 4 à 5 fois par an. 


Quel est ton type de vacances favorites?
Trek ou vacances entre amis ou en famille dans un lieu isolé au soleil. 

Ton prochain voyage?
 J'aimerai aller en Argentine.

Qui s'occupe des plantes en ton absence? As-tu un système d'arrosage?
Je n'ai pas un système de goutte à goutte mais je trouve toujours une bonne âme pour venir arroser mes plantes... mes voisins sont souvent de corvée!

Quelles sont tes plantes favorites ?
J'aime les plantes d'ombre, les hortensias, camélias, fougères mais aussi les graminées et les glycines. J'aimerai avoir des pivoines mais elles ne donnent pas de fleurs en pot. 

Quel style de jardin aimes-tu? 
 Je préfère les jardins anglais, un peu fouillis, j'aime mélanger les variétés. 


Où trouves-tu tes plantes?
Je ramène souvent des plantes de Bretagne, des boutures ou des achats en jardinerie locale. Sinon sur leboncoin on trouve beaucoup de plantes plus robustes et plus grandes qu'en jardinerie. 

As-tu une adresse favorite?
 J'adore aller sur l'île de la cité, il y a plus de variétés qu'en jardinerie.

Quelle est ta dernière acquisition pour ta terrasse?
Des bacsacs pour y mettre mes nouvelles graminées et un plant de lavande.


Quel budget annuel consacres-tu au jardinage?
Aucune idée!

Quels sont tes conseils de jardinage?
Tailler les arbustes après la floraison pour les étoffer. En terrasse, laisser les nouvelles acquisitions dans leur pot d'origine le plus longtemps possible pour qu'elles d'acclimatent. Il faut aussi faire un peu souffrir les plantes pour quelles fleurissent, si on les rempotent trop vite et dans un pot trop grand elles ne feront que des racines. 

Quel type de produit utilises-tu?
De l'engrais universel acheté en jardinerie ou de l'engrais provenant de Lombri-compost, l'odeur est immonde mais c'est très efficace! 


Ton plus gros "ratage"?
J'ai rentré un mimosa pour l'hiver en oubliant de l'arroser... et c'est le second que j'ai fait mourir! 

Où puises-tu ton inspiration?
  Pinterest! J'ai un tableau spécial terrasse. J'achète aussi de temps en temps Marie-Claire Maison et Elle déco.

Ta plante totem?
L'hortensia.

Retrouvez Léa sur Pinterest  et sur Instagram et son E-shop est par ICI.