vendredi 12 septembre 2014

Le Jardinier masqué #1 : Marie-Pierre


Où vis-tu?
Dans un appartement à Paris dans le 10ème.

Quels espaces végétalises-tu?
Le rebord de toutes mes fenêtres et la cour commune. Je n'ai pas de plantes d'intérieur par manque de place.

Quelle est ta profession?
Psychologue.

De combien de personnes est composé ton foyer?
3 personnes, moi (42ans), ma fille (17ans) et mon fils (7ans).

Qui jardine dans ta famille?
Uniquement moi... ma fille arrose les plantes de temps en temps.


Enfant, vivais-tu en ville ou à la campagne? Avais-tu un jardin?
Je vivais à la campagne et j'avais un jardin.

Depuis quand jardines-tu?
Depuis toujours.

Que te procures le jardinage?
J'éprouve du plaisir à m'occuper d'une plante, à la voir grandir et s'épanouir et accessoirement j'apprends aussi à accepter de la voir dépérir malgré mes soins.

Parles-tu à tes plantes?
Non.

Ressens-tu le besoin de te ressourcer régulièrement aux environs de Paris, par exemple de faire des balades en forêt ou à la campagne le weekend?
Absolument pas.

Quel est ton type de vacances favorites?
Vacances culturelles.

Ton prochain voyage?
J'aimerai à aller à Moscou et à Saint-Petersbourg.

Qui s'occupe des plantes en ton absence? As-tu un système d'arrosage?
J'aimerai bien avoir un système d'arrosage mais cela est impossible. En mon absence ma soeur qui vit au dessus (et qui jardine aussi), ma fille ou la femme de ménage arrosent mes plantes.

Quelles sont tes plantes favorites ?
En ce moment les lantanas de ma grand-mère. J'aime aussi beaucoup les plantes aromatiques et les plantes qui sentent bons comme le chèvrefeuille ou les géraniums odorants.


Quel style de jardin aimes-tu?
J'aime les jardins sauvages, un peu broussailleux, si une plante pousse spontanément je la laisse s'installer. Je déteste les géraniums rouges en pot, trop figés!

Où trouves-tu tes plantes?
Je récupère! Dans les parcs, je récupère des graines. Je prélève des boutures ou des pousses dans les jardins quand je vois quelque chose qui me plait. Je fais des boutures faciles: direct dans la terre!

Quel budget annuel consacres-tu au jardinage?
Environ 60 euros d'engrais et de traitements (anti-parasites et anti-maladie).

Quels sont tes conseils de jardinage?
Mettre de l'engrais (et arroser bien évidemment)! Dans les pots et les bacs la terre ne se régénère pas, elle s'appauvrit et au bout de 6 mois, il n'y a plus assez de nutriments. La seule solution et de mettre de l'engrais!


Quel type de produit utilises-tu?
Des produits classiques. J'ai tout essayé, les coccinelles pour les pucerons, les recettes de grand-mère mais rien ne marchait vraiment. Je considère que mon impact sur l'environnement n'est pas énorme car les produits restent en circuit fermé dans les pots. Comme je ne jardine pas en pleine terre, je ne pollue pas les nappes phréatiques.   

Ton plus gros "ratage"?
L'utilisation du savoir noir sur mes plantes attaquées par les pucerons... elles n'ont pas survécu! 
Chaque année avant l'hiver je me dit qu'il faut que je protège et que je paille mes plantes dans la cour et systématiquement j'oublie de le faire avant les gelées.... Au final certaines ne survivent pas mais je considère que c'est une sélection naturelle et que cela fait de la place pour les suivantes! 

Ta plante totem?
le liseron, qui est facile à vivre et qui s'épanoui partout... même s'il peut-être parfois un peu agaçant! 




mercredi 10 septembre 2014

Hybridations, dans les grandes serres du Jardin des Plantes

©1000LIEUX/PAULEHAUTEFORT

Et voici une belle exposition comme on en raffole sur 1000 lieux: du design, de l'histoire naturelle, des plantes, une réflexion sur l'écologie, et tout cela sur fond de 19 ème siècle... Carton plein!

©1000LIEUX/PAULEHAUTEFORT

Au sein des grandes serres du muséum le designer Alexis Tricoire, vient d'installer une quarantaines de scènes réinterprétant la nature à l'aide de matériaux recyclés issus de les rebuts de la fédération française de la brosserie. 

©1000LIEUX/PAULEHAUTEFORT

Ici, comme un contrepied du Land Art, les matières synthétiques issues de l'industrie, deviennent des plantes ou des animaux sauvages et s'intègrent dans cette flore recréée par l'homme citadin. 
Ces mises en scènes en suivant le principe du upcycling, nous invitent à nous interroger sur l'incidence de l'homme sur le milieu naturel et sur la gestion de nos déchets.

©1000LIEUX/PAULEHAUTEFORT

Le designer Alexis Tricoire, “plasticien du végétal”, est issu du design industriel, il a orienté son travail, après une collaboration avec Patrick Blanc, vers le design végétal dont il s'impose aujourd'hui comme chef de fil. 
La démarche est d'autant plus intéressante que contrairement à ses autres projets qui consistaient à introduire la nature des espaces urbains, il introduit ici des produits industrialisés dans le milieu végétal.

©1000LIEUX/PAULEHAUTEFORT

Bon je vais finir par être  à jour sur mes visites du muséum d'histoire naturelle: prochaine étape la galerie de botanique.. depuis le temps que j'en parle!

©1000LIEUX/PAULEHAUTEFORT


HYBRIDATIONS

du 6 septembre au 24 novembre

grandes serres du jardin des Plantes
Muséum national d’histoire naturelle - 47 rue Cuvier - 75005 Paris
Ouvert : en été : de 10 h à 18 h jusqu'à 18 h 30 le dimanche. En hiver : de 10 h à 17 h.
Fermeture : les mardis
Entrée : Tarif plein : 6 euros -Tarif réduit : 4 euros

lundi 8 septembre 2014

La playlist de Daï #2 : "Dans un jardin anglais"

@1000lieux

Et voici un nouvel opus de la Playlist de Daï qui ouvre une semaine placée sous le signe des jardins sauvages et luxuriants... 
Suivez-nous dans cette balade à travers un jardin anglais...

To be continued...


Retrouvez les actus de Daï sur sa page Facebook et plus de Playlist sur son profil Spotify.